• La 4ème S se met à la poésie lyrique

    Consigne de travail donnée aux élèves : vous écrirez un diptyque (deux vers) en reliant une sensation et un sentiment, sous forme de groupes nominaux.

    Le poème collectif ainsi produit s'intitule : Lyrisme 

    La beauté chatoyante du coucher de soleil,

    L'amour, le ressenti du réconfort. (Téo M.)

    La chaleur bouillonnante de mon sang,

    Ma colère si ardente, invasion de l'espace. (Téo T.)

    Son œil froid de glace,

    La dureté de son regard, une blessure mortelle. (Sébastien)

    Les larmes froides de ton cœur,

    La tristesse, sang glacé. (Hugo)

    La clarté de la mer,

    La joie de mon cœur, chaleur infinie. (Louanne)

    La larme froide de sa belle joue,

    La tristesse, mon cœur envahi de désespoir. (Camille P.)

    L'odeur envoûtante de tes plats,

    Le plaisir alléché des papilles. (Thomas)

    La mort paisible d'un être qui s'endort,

    La tristesse si profonde d'une vie qui s'éteint. (Noé-Liam)

    L'étreinte calmante de sa main,

    L'apaisement, rassurant et reposant. (Noah)

    Le doux parfum d'une fleur,

    L'amour, douleur de penser à toi. (Clara)

    L'odeur somptueuse de ton parfum,

    L'amour, l'envie de t'embrasser. (Cécile)

    Le hurlement tremblant d'une voix,

    La colère, une envie de s'évader. (Marie)

    La lumière rougissante du coucher de soleil,

    L'émerveillement de la nuit proche. (Jérémy)

    L'odeur envoûtante de la rose du lac,

    L'amour, la vie merveilleuse. (Julie)

    Le ciel bleu azur du jour naissant,

    La joie de la naissance, la gaieté du jour nouveau. (Livio)

    Le doux murmure du vent glissant sur les feuilles,

    Réconfort face à la nature, retour à la vie. (Juliette)

    Le doux paysage du coucher de soleil,

    L'amour, l'orange et la chaleur du crépuscule,

    Le doux lait des nuages qui frôlent le soleil. ( Angélina)

    La fraîcheur du vent violent,

    La liberté, une force qui s'engouffre en moi. (Chloé)

    L'agonie lente d'un homme,

    Le désespoir intense, infini. (Camille R.) 

    Le bruit d'une lyre, limpide comme la rosée du matin,

    La douceur d'une brise d'été. (Océane)

    Le tonnerre, une force obscure de la nature,

    La colère, une tempête qui envahit l'esprit. (Cassandra)

    Le chant mélodieux des oiseaux,

    Souvenir radieux de mon enfance. (Roxane)

    Le toucher doux d'une peluche,

    Le bonheur, si lisse et rassurant. (Solal)

    Le soleil émouvant du matin,

    L'amour d'un lac fragile comme la glace; (Alexandre)

    La voix mélodieuse des oiseaux,

    La paix, nature reposante. (Maxime)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :